Plateforme de repérage et de remobilisation

Point d’étape pour la plateforme de repérage et de remobilisation dans le Sud et l’Est du Cher

Les acteurs et partenaires du projet réunis au Foyer de Jeunes Travailleurs de Saint Amand Montrond.

Après 6 mois d’activité sur le territoire du Cher, secteur Sud et Est, les partenaires associatif et financier du projet se sont réunis pour effectuer un point d’étape.

Parmi les associations impliquées : le Foyer de Jeunes Travailleurs de Saint Amand Montrond, La Mission locale Cher Sud, Les associations ASER Bourges, Le Relais, GAS 18 ainsi que la Communauté de communes des 3 provinces. Le projet est financé par l’Etat dans le cadre du Plan d’Investissement dans les Compétences.

Les professionnels de la plateforme accompagnent une dizaine de jeunes dans leurs démarches (accès à la mobilité, à l’emploi, à la santé …) et une vingtaine de jeunes ont été repérés depuis le début du dispositif.

Le modèle d’accompagnement proposé par la plateforme est basé sur la coopération, le décloisonnement des expertises de chacun qui permet de croiser les regards et d’être réactif.

L’une des forces du projet est l’action d’aller-vers les personnes, notamment via les déplacements à domicile. Ils permettent de débloquer certaines situations rapidement et de répondre aux besoins les plus urgents comme le simple fait de manger. Certains jeunes accompagnés ont pu acquérir des colis alimentaires, par exemple.

La complémentarité des actions des associations partenaires est un levier pour être réactif et apporter une réponse adaptée aux différents besoins.

Des permanences sont organisées sur les différents lieux ressources (Foyer de Jeunes Travailleurs de Saint Amand Montrond, Mission Locale Cher Sud, Point Accueil Ecoute Jeunes de Sancoins). Des maraudes sont effectuées lors des jours de marché dans les villes du territoire.

Parmi les axes de travail, les partenaires souhaitent développer le dispositif TAPAJ en lien avec les mairies du territoire. En effet, TAPAJ, en proposant des missions ponctuelles, rémunérées, est un tremplin vers l’emploi pour les personnes accompagnées. Une recherche de chantiers dans les municipalités est lancée, comme la gestion des espaces verts.

Un prochain rendez-vous est programmé en janvier 2021 pour suivre l’avancée du projet.